2.1. SORTIES ET VOYAGES

SOMMAIRE
2.1.1. Présentation générale
2.1.2. Programme des mois à venir
2.1.3. Rappel des anciens voyages et sorties des années récentes

2.1.1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE

(dernière mise à jour de cette page : 23 janvier 2022)

L’association organise chaque année plusieurs sorties ou voyages réservés aux adhérents (pour les non-adhérents, voir ci-après).
Ces sorties ou voyages ont pour but principal la découverte du patrimoine archéologique antique en France et à l’étranger grâce à la visite de sites, monuments, musées et expositions. Mais afin d’obtenir une agréable diversité, nous entremêlons à ces objectifs antiques des visites d’autres lieux de grand intérêt, quelle qu’en soit l’époque. Pour en avoir une idée, voyez le programme de nos sorties et voyages au cours des années récentes (page 2.1.3).

En Grèce, île de Crète, 2019 (photo Lecouls).

Le programme annuel comporte en général :
— un « grand » voyage d’environ une semaine à l’étranger (moins souvent en France) : nous sommes déjà allés par exemple en Grèce, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en Angleterre, en Tunisie, à Malte… mais aussi en Périgord, en Bourgogne, en Bretagne… Pour les voyages à l’étranger nous avons recours à des voyagistes professionnels.
— plusieurs voyages de quelques jours ou sorties d’une journée en France, près d’Aix ou plus loin. Ces sorties sont préparées par notre conseil d’administration (bénévolement !).

Ces voyages sont annoncés sur ce site Internet et aux adhérents par circulaires détaillées plusieurs semaines ou plusieurs mois à l’avance.

POUR LES NON-ADHÉRENTS :
Nos sorties et voyages sont réservés aux adhérents ayant acquitté leur cotisation annuelle, mais les non-adhérents peuvent y participer en adhérant à l’association au plus tard en même temps qu’ils s’inscrivent à la sortie ou au voyage.
Demander un bulletin d’adhésion et le formulaire d’inscription à la sortie ou au voyage à Michel Lecouls (voir à la fin de cette page 2.1.1). Les nouvelles adhésions prises à partir du 1er septembre sont valables jusqu’au 31 décembre de l’année suivante. La cotisation n’est jamais remboursable (loi de 1901, article 4).
Rappel du tarif de la cotisation annuelle :
— jeune individuel (moins de 30 ans) = 10 €
— adulte individuel = 20 €
— famille (couple et enfants mineurs) = 30 €

L’effectif des groupes est variable ; en général, il se situe entre 15 et 20 personnes pour les grands voyages, et autour de 30 / 35 pour les sorties régionales. Il y a parfois des limites du nombre de personnes selon les règles exigées par les musées ou les règles sanitaires du moment.
Les déplacements se font d’ordinaire en autocar réservé (avec acheminement en avion pour les longues distances). 
Quasiment toutes les visites sont des visites guidées soit par des guides-conférenciers spécialisés, soit, quand c’est possible, par les archéologues qui ont travaillé sur le lieu que nous visitons. Ou encore parfois avec des audio-guides.

Nous prenons nos repas au restaurant (ce sont des repas dont le prix avoisine en général 30 euros).
Il peut arriver qu’une option pique-nique soit proposée en alternative mais c’est rare pour les raisons suivantes : 
— la plupart de nos adhérents apprécient beaucoup la pause conviviale au restaurant.
— si le temps est mauvais, c’est un problème pour les pique-niqueurs et ces derniers ne peuvent pas au dernier moment demander à participer au repas au restaurant puisque le nombre de repas à préparer a été indiqué au restaurant avant la sortie.
— selon la localisation du restaurant, en ville par exemple, le voisinage peut se prêter très mal à un pique-nique.
— enfin l’option pique-nique réduit évidemment le nombre de personnes mangeant au restaurant et cela peut parfois nous priver de la réduction qu’on peut obtenir au restaurant à partir d’un nombre minimum de convives.

Actuellement (janvier 2022), le prix d’une sortie d’une journée varie autour de 75 à 85 euros par personne. Il comprend le transport en autocar réservé, le restaurant, les visites et les pourboires. Il varie évidemment selon le coût des visites, du restaurant et du transport (kilométrage, prix du carburant, péages, salaire du chauffeur…) ainsi que selon le nombre de participants (plus il y en a, moins le prix est élevé puisque certains coûts ne dépendent pas de ce nombre : car, forfaits de guidage…).

À Fontvieille (BdR), visite du double aqueduc romain de Barbegal, 2019 (photo Charrière)

Attention : tout désistement tardif d’une personne inscrite donne lieu à une retenue sur le remboursement. Cette retenue, la plus modérée possible en fonction du bilan financier de la sortie (précisions sur la circulaire d’inscription), est indispensable pour préserver l’équilibre financier.

Certains voyages et sorties anciens ont donné lieu à la confection d’albums-photos que les adhérents peuvent consulter au siège lors des permanences.

L’association ne pourra être tenue pour responsable si une des personnes participant à une activité organisée par elle, notamment les sorties et voyages, venait à être infectée par un agent pathogène tel que le virus sars-cov 2 et ses variants (maladie covid-19) malgré les mesures de prévention et de protection conformes aux instructions officielles et prescrites et mises en œuvre par l’association. La participation à l’activité concernée implique l’acceptation de cette décharge de responsabilité. 

RENSEIGNEMENTS PLUS PRÉCIS SUR CHAQUE SORTIE OU VOYAGE

Chaque circulaire annonçant une sortie ou un voyage fournit en principe toutes les informations nécessaires. Si vous avez cependant des questions à poser (mode d’inscription, places disponibles, paiement, choix des options à l’hôtel, remboursements, etc…), veuillez vous adresser :
— prioritairement à Michel LECOULS : tél. : 07 83 38 15 73 — e-mail : lecdon13@gmail.com — ATTENTION : M. Lecouls ne peut pas répondre pour les visites de l’oppidum d’Entremont.
— à défaut, au président Jean-Louis Charrière, tél. 0 442 631 320 / 0 675 634 472 — e-mail : contact@asso-archeo-entremont.com

2.1.2. PROGRAMME DES MOIS À VENIR

(dernière mise à jour de cette page : 23 juillet 2022)

Projets en préparation et imminents

Un voyage de 3 jours / 2 nuits du vendredi 23 au dimanche 25 septembre 2022
NARBONNE ET SES ENVIRONS

Introduction

           Avant d’arriver à Narbonne, nous visiterons l’oppidum d’Ensérune situé entre Béziers et Narbonne puis le site « Amphoralis » (four de potier et musée) près de Sallèles-d’Aude.      
  La ville de Narbonne fut fondée par les Romains sur le territoire d’un peuple dénommé les Élisyques en 118 av. J.-C., soit 4 ans après la fondation d’Aquae Sextiae (Aix-en-Provence). Ils lui donnèrent le nom de Narbo Martius, formé d’après le mot local Narbo, de sens incertain, et l’adjectif Martius dérivé du nom du dieu romain de la guerre, Mars. Sa situation favorable, proche de la mer à laquelle elle était reliée par des lagunes bien protégées, au débouché du couloir commercial entre les Pyrénées et le Massif Central et sur la voie reliant l’Italie à l’Espagne fit aussitôt d’elle la capitale de la nouvelle province que les Romains venaient de conquérir, appelée alors Gallia Transalpina et qui s’étendait à peu près de Toulouse à Genève. Plus tard, sous l’empereur Auguste, cette province fut dénommée « Narbonnaise ». Narbo Martius devint alors l’un des plus grands ports de Méditerranée et l’une des principales villes de la Gaule. Mais elle n’échappa pas au déclin général de l’empire à partir du 3e siècle et vit sa surface considérablement réduite. Au 5e s. elle tomba aux mains des Wisigoths tout en restant encore relativement prospère. Conquise par les Arabes en 719, elle ne sera libérée qu’en 759. En 859, la ville est pillée par les Vikings puis elle reprend son essor. À la fin du 10e s. est créée l’abbaye de Fontfroide à quelques kilomètres, que nous visiterons avant de revenir à Aix. Pour plus d’informations, voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Narbonne#Histoire

            Les découvertes fortuites et les fouilles ont retrouvé des traces relativement modestes des édifices antiques parce que la ville moderne, comme à Aix, s’est construite sur la ville ancienne : portion de la voie Domitienne et son pont sur l’Aude (qui aujourd’hui est devenu le canal de la Robine, le fleuve ayant pris un autre cours), horreum (un entrepôt, dont il ne reste que des galeries voûtées vides qui ressemblent beaucoup aux cryptoportiques d’Arles), divers bâtiments au clos de la Lombarde… Le capitole et l’amphithéâtre ont seulement été localisés. Les fouilles du port ont commencé il y a plusieurs années mais malgré leur importance archéologique, les vestiges in situ sont peu spectaculaires et nous ne les visiterons pas. En 2019 a été découverte une grande nécropole de près de 500 tombes, vite recouverte dès l’Antiquité par les alluvions du fleuve et du coup bien préservées et donc d’un intérêt exceptionnel : https://www.inrap.fr/necropole-antique-aux-portes-de-narbonne-le-geste-funeraire-l-etude-15053 
Le mobilier découvert est en cours d’étude. En revanche nous irons bien sûr au nouveau grand musée archéologique Narbo Via inauguré en mai 2021, où sont présentées les plus importantes trouvailles.

PROGRAMME

Les horaires (sauf celui du départ d’Aix, précis et impératif) sont donnés à titre indicatif.

Vendredi 23 septembre
– Rendez-vous à 8h00 devant le n°18 bd du Roi René à Aix pour ceux à qui cela convient mieux et départ à 8 h10 précises. Arrêt à 8h25 av. Jean Monnet, à l’arrêt de bus Fleming, près du parking du Géant Casino pour prendre les participants qui auront préféré garer leur voiture sur le parking de l’hypermarché. Puis continuation vers l’ouest par l’autoroute avec une pause pendant le trajet.
– 12h : Arrivée à Montady près d’Ensérune et déjeuner au restaurant.
– 14h : Arrivée à Ensérune et visite de l’oppidum et du musée complètement réaménagé et rouvert le 6 juillet 2022.
– 16h15 : Arrivée à Amphoralis et visite guidée.
– 18h30 : Arrivée et installation à l’hôtel dans le centre de Narbonne.
– 19h30 : Cet hôtel n’a pas de restaurant et nous devrons faire quelques pas pour arriver à celui où nous dînerons.

Samedi 24 septembre
– 9h15 : Visite guidée du musée Narbo Via.
– 10h45 : Visite guidée du Clos de la Lombarde
– 12h30 : Déjeuner au restaurant.
– 14h30 : Visite guidée de la cathédrale et du Palais-musée des Archevêques.
– 18h : Temps libre.
– 19h30 : Dîner au restaurant.

Dimanche 25 septembre
– 9h : Visite guidée du quartier du Bourg.
– 10h15 : Départ pour l’abbaye de Fontfroide et visite guidée.
– 12h30 : Déjeuner au restaurant de l’abbaye.
– 14h30 : départ vers Aix.

PRÉSENTATION DES VISITES

L’oppidum d’Ensérune
Il est situé sur une colline qui domine toute la région, un peu à l’ouest de Béziers. Il a été occupé par une population élysique imprégnée de la civilisation ibérique, puis plus nettement gauloise entre le 6e siècle av. J.-C. et le 1er siècle apr. J.-C. et on y a découvert aussi les marques d’un commerce actif avec les Grecs de Marseille puis l’influence de la civilisation romaine. Les premières recherches ont commencé vers le milieu du 19e s. Il est actuellement géré par le Centre des Monuments Nationaux. Longtemps fermé pour cause de travaux il sera ouvert à partir du 6 juillet avec un musée complètement réaménagé qui possède une belle collection de vases grecs. Une autre caractéristique du site est la présence de nombreux silos de stockage de denrées alimentaires. On y a aussi découvert une importante nécropole.

Amphoralis
Amphoralis, à une douzaine de km au nord de Narbonne, est un ancien atelier de production d’amphores gauloises (1er – 3e  siècle), mis au jour dès 1976. Son musée qui surplombe les fouilles archéologiques permet de découvrir la vie quotidienne et l’activité de ces potiers qui produisaient en masse des amphores vinaires, mais aussi différents matériaux de construction (briques, tuiles) et de la vaisselle du quotidien. Dans le parc, un parcours extérieur mène aux restitutions de fours et d’une habitation gallo-romaine, construits à l’identique des vestiges retrouvés. Le jardin des potiers présente plus de 160 espèces de plantes répertoriées par les agronomes latins. Une promenade dans l’arboretum permet de découvrir des essences de bois utilisées à l’époque pour les cuissons des fours des potiers. Voir : https://culture.legrandnarbonne.com/uploads/media/dossier_enseignant_amphoralis.pdf

Musée Narbo Via
Il regroupe sur 3200 m2 des collections jusque-là exposées dans le musée lapidaire de l’église Notre-Dame de Lamourguier et le musée archéologique au Palais des archevêques. Ce nouveau musée présente aussi des œuvres conservées jusqu’ici dans des réserves ou issues de fouilles récentes des sites des ports antiques de Narbonne. Sa partie peut-être la plus spectaculaire est le « mur lapidaire » où s’empile une multitude de fragments de sculpture et d’inscriptions. On y trouve aussi des reconstitutions numériques en 3D et de belles peintures provenant du quartier antique du clos de la Lombarde. Nous visiterons aussi l’exposition temporaire immersive intitulée « Narbo Martius, renaissance d’une capitale » constituée d’images de synthèse. Voir : https://narbovia.fr/accueil/les-parcours-permanents/parcours-permanent-du-musee/

Site archéologique du Clos de la Lombarde
C’est un îlot urbain situé dans le quartier nord de la ville antique, édifié dans la 2e moitié du 1er s. ap. J.-C. et abandonné dans la 1ère moitié du 3e s. Un siècle et demi plus tard une église s’implante à l’emplacement d’une maison. On y a découvert des rues, plusieurs maisons, des thermes privés, un atelier de salaisons, un atelier de foulon pour le traitement de la laine et une église paléochrétienne. Dans les maisons ont été mises au jour des peintures murales et des mosaïques. Voir : http://amiscloslombarde.fr/decouvrir%20le%20clos%20de%20la%20lombarde.html

La cathédrale St-Just-et-St-Pasteur
Elle avait été précédée d’une première église au 4e s. puis d’une autre dédiée à l’évêque saint Rustique dans laquelle ont subsisté des traces d’une mosquée. Une église romane en prit la place en 890  puis son délabrement amena à construire à partir de 1272 la cathédrale dédiée à St-Just-et-St-Pasteur. De style gothique rayonnant directement inspiré des grandes cathédrales du Nord de la France, elle se singularise par le fait qu’elle est restée inachevée, seul le chœur ayant été bâti, avec une voûte s’élevant à plus de 40 mètres de haut (la 4e la plus haute de France). Plusieurs chapelles contiennent des œuvres d’art très intéressantes. La chapelle axiale Notre-Dame de Bethléem présente notamment un retable du 14e s. en pierre polychrome. La salle du Trésor, également appelée salle acoustique, propose une riche et précieuse collection d’objets liturgiques, d’ivoires, d’orfèvreries et des tapisseries. Le cloître date des 14e et 15e s.
Voir : https://www.techno-science.net/glossaire-definition/Cathedrale-Saint-Just-et-Saint-Pasteur-de-Narbonne.html

Le Palais-musée des Archevêques
C’est, après le palais des papes d’Avignon, la construction la plus importante des nombreuses résidences occupées par les princes de l’Église. Ancienne demeure des archevêques, le Palais Vieux offre des espaces d’une grande richesse mais il est actuellement fermé à cause d’un projet global de rénovation et restructuration pour renouveler la présentation des collections d’archéologie préhistorique, médiévales et d’art.
La visite du Palais Neuf, aménagé entre le 14e et le 19e s., permet la découverte des anciens appartements des archevêques et des riches collections d’art (faïences des 17e et 18e s., tableaux des écoles européennes du 16e au 19e s., mobilier et importante section de peintures orientalistes). Les espaces et leurs décors sont eux-mêmes fastueux et méritent le détour : plafonds peints de la grande salle des Audiences (1634), de la chambre du Roi (1632) et de la grande galerie (1851), ou encore la salle à manger des Archevêques (18e siècle) et son décor de gypseries dédié à la nature et à la chasse.
Voir : https://www.amisdesmusees-narbonne.org/palaisdesarcheveques

Le quartier du Bourg et alentours
        Dans ce quartier nous visiterons avec un guide mais assez rapidement :
— les halles : le pavillon de style Baltard fut construit au début du 20e ; sa superbe structure métallique, ses piliers et ses portes de pierre, sa toiture majestueuse abritent toujours un très beau marché. 
— la maison des Trois Nourrices : splendide demeure privée datée de 1558, restaurée en 2006. Son nom lui vient des cariatides aux formes opulentes encadrant la baie de sa façade sud. Si elles sont en réalité au nombre de 5, c’est probablement par symétrie avec une maison contiguë disparue, connue comme « l’hôtel des Trois Rois ». Voir : https://www.amisdesmusees-narbonne.org/maison-des-3-nourrices
— la basilique St-Paul : elle a subi maintes transformations et restaurations depuis sa création au 12e s. À ne pas rater, son célèbre bénitier à la grenouille et son remarquable chapiteau roman du Jugement Dernier. Voir : https://www.amisdesmusees-narbonne.org/eglise-et-crypte-st-paul-serge

            À proximité au nord, en visite libre, vous pourrez peut-être jeter un œil sur le Palais des sports, des arts et du travail. C’est un des rares témoins en Languedoc-Roussillon de l’architecture fonctionnaliste et rationaliste des années 30, construit en béton dans l’esprit néo-classique. Cet édifice résume les ambitions sociales du Front Populaire et s’inspire de l’architecte Auguste Perret par son rigorisme dépouillé.

Abbaye de Fontfroide
Sa construction commença vers la fin du 12e s. dans le style roman assez austère, pour un ordre bénédictin puis cistercien, et se poursuivit dans le style gothique. Après un coup d’arrêt en 1348 provoqué par la peste noire, les travaux recommencèrent au 16e s. L’abbaye prit alors une allure de château. En 1901 les moines quittèrent l’abbaye qui fut rachetée en 1908 par Gustave et Madeleine Fayet qui la restaurèrent et y introduisirent des embellissements, notamment les vitraux.  Il y a aussi un très beau jardin en terrasses avec en particulier une des plus grandes roseraies du Sud de la France. Elle sert aujourd’hui de cadre à des manifestations culturelles. Le guide Michelin lui accorde 3 étoiles. Voir : https://www.fontfroide.com (l’ouverture du menu ne fonctionne pas très bien).

INFORMATIONS PRATIQUES

Tout le voyage se fera avec un autocar spécial réservé.

Le prix est de 420 euros par personne en chambre double (un grand lit) ou chambre twin (2 lits individuels). Il comprend le transport en autocar grand tourisme et le pourboire traditionnel au chauffeur, l’hébergement de 2 nuits dans le même hôtel ** à Narbonne (testé par Vincent Carrias de notre conseil d’administration), les petits déjeuners, les autres repas au restaurant (sauf suppléments personnels), les entrées dans les musées, monuments et sites et les guidages.

Supplément pour chambre individuelle : 75 euros (total pour les 2 nuits).

ATTENTION : compte tenu des règles d’entrée dans les musées, l’effectif du groupe est limité à 25 personnes, les premiers inscrits. Si nécessaire nous établirons une liste d’attente.

Veuillez demander la circulaire complète et le bulletin d’inscription à Michel Lecouls : tél. : 07 83 38 15 73 — e-mail : lecdon13@gmail.com

Le paiement peut se faire soit par chèque joint au bulletin d’inscription, soit par virement (RIB de l’association sur le bulletin d’inscription, à utiliser exclusivement pour le compte réservé aux voyages ; non valable pour les cotisations annuelles).

Votre inscription doit nous parvenir au plus tard le 25 août 2022, date indispensable pour la réservation ferme de l’hôtel auquel nous avons déjà dû verser un acompte.

ATTENTION : ce voyage, comme tous ceux qui sont organisés par l’association, est réservé aux adhérents. Les non-adhérents qui souhaiteraient y participer doivent donc payer, en plus du prix du voyage, la cotisation annuelle d’adhésion. Paiement à faire par chèque joint au bulletin d’inscription. Voir le tarif à la rubrique 7 du présent site Internet.

Exigences sanitaires : si les prescriptions sanitaires officielles ne changent pas avant le 23 septembre, aucune précaution n’est imposée mais le port du masque, simplement conseillé pour le moment, pourrait bien redevenir obligatoire par suite de la enième vague de l’épidémie. On n’ose plus évoquer le pass vaccinal !

Pour tout renseignement, s’adresser :
— prioritairement à Michel Lecouls : tél. : 07 83 38 15 73 — e-mail : lecdon13@gmail.com
— à défaut à Jean-Louis Charrière: tél. 0 675 634 472 ou contact@asso-archeo-entremont.com

——————————————————————————————————

— À une date encore inconnue, une sortie à Châteauneuf-les-Martigues pour visiter le musée de Castrum Vetus, et à Fos-sur-Mer pour visiter le vieux village.

    ————————————————————————————————

Sorties et voyages 2022 déjà réalisés

1 — Le 26 février 2022,
« Femmes romaines et papes d’Avignon »

Sortie en autocar spécial à Nîmes le matin pour visiter une exposition au musée de la Romanité et à Avignon l’après-midi pour visiter le Palais des papes.
— À Nîmes, au Musée de la Romanité, visite guidée de l’exposition « Portraits & secrets de femmes romaines ».
— À Avignon, visite guidée du Palais des Papes .
Le prix était de 82 € / personne, comprenant le trajet en car et le pourboire usuel au chauffeur, le restaurant pour le repas de midi, les entrées et guidages.            
L’effectif était limité à 35 personnes. Il fallait présenter le passe vaccinal valide et porter le masque.

————————————————

2 — Les 15 et 16 mars 2022, visite guidée GRATUITE en deux groupes du dépôt de fouilles de la Direction Archéologie et Muséum de la Ville d’Aix-en-Provence

Chaque année, presque chaque mois, le territoire d’Aix-en-Provence est l’objet de fouilles archéologiques à l’occasion desquelles sont exhumés de nombreux objets. Ces objets, il faut les traiter, les classer, les conserver. C’est la mission du Centre d’étude et de conservation de la ville d’Aix-en-Provence. Notre guide a été Mme Lisandre Nanthavongdouangsy qui dirige ce centre. Port du masque demandé.

—————————————————————

3 — Un voyage de 8 jours / 7 nuits en
SICILE ORIENTALE, du 12 au 19 avril 2022

Ce voyage a réuni 12 participants. Il était organisé pour nous par le voyagiste Océanides associé à Terra Nobilis. Le prix en chambre double, sur la base de 15 personnes payantes, était de 2035 €.
– Trajet aller-retour direct en avion Marseille > Catane > Marseille avec la compagnie Ryanair et circuit sur place en autocar spécial.
– Hôtels 3 et 4 * (normes locales), pension complète avec des repas de qualité supérieure.
– Résumé très succinct du programme de visite : Catane • Syracuse : Ortygie, le parc archéologique de Neapolis et le musée archéologique Paolo Orsi • Noto • Palazzolo Acreide • Raguse • Modica • Caltagirone • Piazza Armerina et la villa du Casale • Morgantina Taormine • Giardini Naxos.
– Accompagnement permanent par un remarquable guide-conférencier français, dont nous avions beaucoup apprécié la prestation en septembre 2021 pour notre voyage en Sicile occidentale.

—————————————————————

4 — Vendredi 6 mai 2022
Visite de l’exposition « Gaulois ? Gaulois ! » au musée archéologique Henri-Prades de Lattes (Hérault)
et visite du château et des jardins de Flaugergues à Montpellier.

La sortie a réuni 25 participants. Le prix tout compris était de 80 €.
Circuit en car réservé. Les visites se sont faites en alternance par demi-groupe à cause de la limitation de l’effectif maximum des groupes au musée.

Exposition au musée archéologique de Lattes : « Gaulois ? Gaulois ! Comment l’archéologie perçoit les identités celtiques »
En résumé, il s’agit de montrer les ressemblances et les différences entre les Gaulois du nord et les Gaulois du midi, ces derniers étant influencés par les cultures grecque et romaine.

Le château de Flaugergues            
Construite à la fin du XVIIe s., Flaugergues est l’une de ces demeures appelées « folies » édifiées dans la campagne montpelliéraine.
Le château est habité par ses propriétaires. Les curiosités principales sont le très grand escalier et sa ferronnerie, les tapisseries flamandes classées « monument historique », le mobilier ancien et les vastes jardins classés également « monument historique » en 1986 et gratifiés du label « jardin remarquable » en 2004.

——————————————————

5Un voyage de 4 jours / 3 nuits du 19 au 22 mai 2022
AU CŒUR DE L’AUVERGNE ANTIQUE ET MÉDIÉVALE
(Clermont-Ferrand et ses alentours)

Trajet en autocar spécial, repas dans des restaurants.
Rappel simplifié du programme :
Jeudi 19 mai :
Départ d’Aix le matin par autoroute en passant par le viaduc de Millau, puis l’après-midi visite guidée de l’abbatiale romane Saint-Austremoine à Issoire.
Installation à Clermont-Ferrand dans un hôtel **** en centre ville.
Vendredi 20 mai :
Visite guidée du centre historique de la ville (cathédrale, basilique romane ND-du-Port (patrimoine UNESCO), et musée Bargoin, section archéologie).
L’après-midi, excursion à Mozac (visite guidée de l’abbaye) et à Riom (visite guidée).
Samedi 21 mai :
Visite guidée du site et du nouveau musée archéologique de Gergovie, lieu de la célèbre bataille entre Vercingétorix et César.
L’après-midi, visite guidée du musée d’art Roger Quilliot.
Dimanche 22 mai :
Départ de l’hôtel. Trajet inverse de l’aller, visite du village médiéval de La Cavalerie sur le Larzac. Puis visite à Nîmes, au musée de la Romanité, de l’exposition « Étrusques, une civilisation de la Méditerranée ».
Retour à Aix.
Le prix tout compris était de 595 euros / personne en chambre double. Supplément chambre seule : 66 euros / personne.


===============================

2.1.3. RAPPEL DES SORTIES ET VOYAGES DÉJÀ RÉALISÉS CES DERNIÈRES ANNÉES

(dernière mise à jour de cette page : 05 décembre 2021)

2015

1 – France, samedi 11 avril : Le site archéologique de Glanum à St-Rémy-de-Provence (sous la conduite d’Anne Congès, archéologue qui a beaucoup travaillé à Glanum) puis Tarascon (château du roi René et collégiale Ste-Marthe).

2 – France, mercredi 20 mai : Excursion dans le Gard, avec au programme l’oppidum des Castels à Nages (près de Nîmes), l’aqueduc romain de Bellegarde et l’abbatiale romane de Saint-Gilles.

3 – ALLEMAGNE, du 1er au 7 juin : Une semaine en Bade-Wurtemberg. Trajet Aix-Strasbourg-Aix en TGV et circuit en autocar réservé. Au programme : Baden-Baden, Rastatt, abbaye de Maulbronn, Karlsruhe, Heidelberg, Osterburken, Aalen, Ulm, Eberdingen, Stuttgart, Tübingen, Fribourg-en-Brisgau.

4 – France, vendredi 2 et samedi 3 octobre : Vaison-la-Romaine antique et médiévale (pour l’Antiquité, sous la conduite de Jean-Marc Mignon, archéologue départemental qui conduit des fouilles à Vaison), puis Venasque, ses tours, son église et son étrange « baptistère ».

2016

1 – France, mercredi 3 février : Exposition à Lattes (34) : Les Étrusques en toutes lettres. Écriture et société dans l’Italie antique ». Et visite du musée Fabre à Montpellier

2 – France, vendredi 22 et samedi 23 avril : Art et histoire en Ardèche, de la préhistoire au 18e siècle. Programme : la « Caverne du Pont d’Arc » à Vallon-Pont-d’Arc, extraordinaire réplique de la grotte Chauvet mondialement célèbre pour ses peintures rupestres de l’époque paléolithique — la minuscule église romane de Sauveplantade et ses remplois antiques à Rochecolombe — le château de Vogüé (12e – 17e siècles) — nuit à l’hôtel à Aubenas — l’oppidum de Jastres-nord et sa fortification remarquable (2e – 1er siècles avant notre ère), à Lussas — Viviers, la vieille ville et ses édifices remarquables.

3 – France, vendredi 20 mai : Arles, exposition sur la Camargue antique au musée départemental Arles Antique, puis visite guidée de la chapelle St-Gabriel et de ses abords (aqueduc antique, tours médiévales) et enfin visite guidée du village d’Eygalières .

4 – GRÈCE, du lundi 19 septembre au lundi 26 septembre : La Grèce du nord (magnifique programme préparé par le voyagiste Océanides). Transport en avion au départ de Marseille, circuit et excursions en autocar réservé ou en bateau. Résumé succinct du programme : la cité antique d’Olynthe, une petite croisière autour du mont Athos, les cités antiques d’Amphipolis et de Philippes, une excursion dans l’île de Thasos, Thessalonique, les cités antiques de Pella, patrie d’Alexandre le Grand, d’Edessa, de Lefkadia, de Vergina (avec ses tombes royales, dont celle de Philippe, père d’Alexandre).

5 – France, samedi 8 et dimanche 9 octobre : Un week-end sur la Côte d’Azur. Programme : le musée de la Castre à Cannes (art et archéologie, avec notamment de très remarquables collections d’objets des pays lointains), déjeuner au restaurant à Cannes sur le port, embarquement pour aller sur l’île Ste-Marguerite visiter le Fort Royal, le Musée de la Mer et les vestiges antiques (sous la conduite du conservateur C. Roussan-Delatour pour l’Antiquité), hôtel *** au centre de Nice, le gigantesque trophée d’Auguste à La Turbie, déjeuner au restaurant dans le vieux village pittoresque de Mougins, visite du Musée d’art classique de Mougins : archéologie (extraordinaire collection d’armes et armures antiques) et art moderne. 

2017 (année du cinquantenaire de l’association)

1 – France, samedi 1er avril :  L’ouest varois.  Visites guidées de la basilique et du cloître de St-Maximin, de la villa gallo-romaine du Grand Loou à La Roquebrussanne (sous la conduite d’un archéologue), de l’abbaye de la Celle récemment restaurée. La visite prévue du château de Valbelle a dû être annulée à cause de la pluie.

2 – CHYPRE, du lundi 24 avril au lundi 1er mai 2017. Au programme de ce superbe voyage (visites guidées) : Nicosie, Salamine de Chypre, monastère de Saint Barnabé, Famagouste, Anyia Napa, mosquée Tekke de Hala Sultan, site néolithique de Khirokitia (patrimoine UNESCO), Limassol, château de Kolossi, site antique de Kourion, rocher Petra tou Romiou, massif montagneux du Troodos avec ses monastères et ses églises (plusieurs classés au patrimoine UNESCO), sites antiques de Paphos et Palaipafos (patrimoine UNESCO), temple d’Apollon Hypates. 

3 – France, samedi 20 et dimanche 21 mai : Vienne (Isère) et St-Romain-en- Gal. Au programme des visites guidées : la pyramide du cirque, la cathédrale St-Maurice, le temple d’Auguste et de Livie, les arcades du Jardin de Cybèle, le musée St-Pierre, le théâtre et l’odéon antique, l’église et le cloître St-André-le-Bas, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie. Et à St-Romain-en-Gal (rive droite du Rhône), le site antique et le musée archéologique exposant notamment de très belles mosaïques.

4 – France, jeudi 22 juin : Marseille. Au programme (visites guidées) : le Musée du Terroir Marseillais, à Château- Gombert, l’exposition « Le Banquet de Marseille à Rome : Plaisirs et Jeux de Pouvoirs » au Musée d’archéologie méditerranéenne (MAM, Vieille Charité), le Musée des Docks Romains.

5 – France, samedi 23 septembre : Cavaillon. Visite guidée des vestiges antiques au sommet de la colline St-Jacques (accès en car), de l’arc romain, des décors du café Fin de siècle, de l’hôtel de Pérussis (coup d’œil rapide sur la façade), de l’ancienne cathédrale St-Véran et de son petit cloître roman, de la synagogue, de l’hôtel de ville (coup d’œil rapide) et enfin de l’hôtel d’Agar, édifice privé transformé en musée. (Le musée archéologique de l’Hôtel-Dieu était fermé pour travaux). 

6 – France, samedi 4 novembre : Visite guidée de deux très belles expositions :  » Le luxe dans l’Antiquité  » au musée d’Arles et  » Circulez, y a tout à voir !  » au musée de Lattes (Hérault) où étaient présentées les découvertes faites lors des travaux, entre Nîmes et Montpellier, du doublement de l’autoroute A9 et de la création de la ligne TGV.

2018

1 – France, samedi 14 avril : Sisteron et Forcalquier. À Sisteron, visite guidée du musée Terre et Temps, du Musée gallo-romain, de la vieille ville et de la cathédrale Notre-Dame des Pommiers. Déjeuner au restaurant à Sisteron. À Forcalquier, visite guidée de la cathédrale et du quartier ancien.  

2 – France, du mardi 29 mai au dimanche 3 juin 2018 : la BOURGOGNE. Visites guidées d’Autun, du très moderne musée de Bibracte (oppidum gaulois), de Dijon, du musée de Châtillon-sur-Seine qui présente en particulier le célèbre cratère de Vix, le plus grand vase en bronze qui subsiste de l’Antiquité, chef d’œuvre de l’art grec, de l’abbaye cistercienne de Fontenay (patrimoine UNESCO), d’Avallon (visite libre avec notice explicative), de la basilique romane de Vézelay (patrimoine UNESCO), du nouveau musée archéologique des Fontaines Salées à St-Père, du  chantier de Guédelon où, depuis 1997, une équipe de passionnés construit un château médiéval avec les méthodes, matériaux et outils du 13e siècle, et enfin, à Beaune, du fameux hôtel-Dieu (hospices de Beaune). Le prix du voyage, tout compris, était de 820 euros par personne en chambre double.

3 – France, samedi 23 juin : Autour du Lubéron. Visites guidées du pont Julien (romain), du Conservatoire des ocres à Roussillon (coopérative Ôkhra), du musée archéologique de Cavaillon et du château de Lourmarin avec l’exposition « Résonance, l’esprit des ruines » (gravures de Piranese et photographies de ruines par Ferrante Ferranti).

4 – France, samedi 22 septembre : Nîmes. Visite guidée du tout nouveau et magnifique « musée de la Romanité ».  L’après-midi, séparation en deux groupes :
— l’un, guidé de façon magistrale par J.-F. Dufaud, visite la porte de France, une section très intéressante du rempart romain de Nîmes sur la colline de Montaury (que ne visitent généralement pas les touristes parce que le chemin est difficile)  puis le « temple de Diane » et le bassin de la Fontaine.
— l’autre bénéficie d’une visite guidée de l’amphithéâtre romain puis du jardin de la Fontaine et du castellum divisorium (bassin répartiteur de l’eau). Nous ne visitons pas la Maison Carrée ni la Porte d’Auguste déjà visitées au cours des années précédentes.

5 – France, mardi 16 octobre : De Roquepertuse aux Caisses de Jean-Jean. À Velaux (BdR), visite guidée du site protohistorique de Roquepertuse, célèbre pour la statuaire qu’on y a découverte, puis du musée archéologique (la Tour-Musée). Puis à Mouriès, visite guidée de l’oppidum des Caisses de Jean-Jean dans un site magnifique, sous la conduite experte d’Yves Marcadal, qui y a pratiqué des fouilles de 1978 à 2012. 

2019

1- France, samedi 13 avril : Arles et Fontvieille. Le matin, au musée d’Arles antique, visite guidée de l’exposition L’armée de Rome, la Puissance et la Gloire. Déjeuner au restaurant Parc des Cordes, près de l’abbaye de Montmajour puis visite guidée des hypogées (sépultures souterraines) préhistoriques de Bounias et de la Source. Puis visite libre (avec notice) de l’hypogée du Castelet. Enfin, visite (avec notice et commentaire de J.-L. Charrière) des deux aqueducs jumelés et de la meunerie romains de Barbegal et retour à Aix.

2 – GRÈCE, LA CRÈTE, du samedi 4 au samedi 11 mai. Voyage sur mesure, exclusif, conçu en collaboration avec le voyagiste Héliades). Au programme : Sites archéol. de Lato et de Malia, île de Spinalonga, huilerie Vassilakis à Mirabello, palais de Knossos, musée archéol. d’Héraklion, sites archéol. de Phaestos et de Gortyne, musée d’Eleftherna, ville de Réthymnon, monastère d’Arkadi, musée archéol. de Rethymnon puis site fortifié d’Aptera, village d’Argiroupolis construit sur le site antique de Lappa, Alikampos et son église Agia Panagia, ornée de fresques rares, vieille ville de La Chanée, monastère d’Aghia Triada, dîner typique dans une taverne de Rethymnon.  

3 – France, mercredi 5 et jeudi 6 juin : Deux journées dans la basse vallée de l’Hérault. Au programme (toutes les visites sont guidées) : site et musée de la villa gallo-romaine de Loupian ornée de splendides mosaïques. Déjeuner au restaurant de l’abbaye de Valmagne et visite de cette abbaye, puis le quartier ancien de Pézenas où Molière commença à devenir le grand comédien que l’on sait. Dîner et hôtel à Béziers. Le lendemain, le centre ancien de Béziers, la cathédrale, le musée du Biterrois (importantes sections d’archéologie). Déjeuner au restaurant au Cap d’Agde, puis visite du musée de l’Éphèbe (archéologie) et retour à Aix. 

4 – France, samedi 28 septembre : Une exposition sur Pompéi à Nîmes et les antiquités d’Orange. Programme : visite guidée à Nîmes, au musée de la Romanité, de l’exposition « Pompéi, un récit oublié », déjeuner au restaurant panoramique au sommet du musée, départ pour Orange et visite guidée du théâtre antique du musée archéol. et de l’arc de triomphe. Puis retour à Aix.

2020

Année sombre à cause de l’épidémie. Une seule sortie, à Aix même, pour visiter en septembre, en 3 groupes distincts (deux le 22 sept. et un le 24 sept.), l’exposition « Pharaon, Osiris et la momie » au musée Granet.

2021

L’épidémie a continué de nous paralyser pendant la plus grande partie de l’année 2021, puis nous avons pu « relancer la machine » en septembre.

1 – ITALIE, SICILE OCCIDENTALE, du 10 au 17 septembre : un merveilleux voyage (organisé, avec certaines exigences de notre part, par Océanides et Terra Nobilis) qui nous a conduits à Ségeste, Motya et Sélinonte • la vallée des temples • la ville baroque de Marsala • Mazara del Vallo • A Palerme : la chapelle palatine, l’église de la Martorana, l’Oratoire de San Lorenzo, le Teatro Massimo et une partie des collections du musée archéologique Salinas • Cefalù • Monreale sur les hauteurs de Palerme.

2 – France, 16 octobre : Le Museon Arlaten à Arles, récemment rouvert après des années de restauration qui en ont fait un lieu exceptionnel sur les traditions provençales. Puis le musée Calvet à Avignon, qui était resté longtemps fermé lui aussi pour travaux, où nous avons pu admirer une très belle collection de peintures et sculptures.

3 – France, Aix-en-Provence, les lundi 29 novembre et le mercredi 1er décembre, visite guidée gratuite, en trois petits groupes successifs, de la petite exposition archéologique « Éclats du passé, les mille et une vies des objets » à l’Office de tourisme d’Aix. Le guidage a été assuré par trois archéologues de la Direction de l’archéologie de la ville d’Aix.