6.3. ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

(dernière mise à jour de cette page : 23 mars 2020)

La bibliographie archéologique sur la Provence est immense (des milliers de titres). Nous ne pouvons donc présenter ici que quelques ouvrages, périodiques ou collections utiles pour vous orienter et commencer à découvrir et comprendre le patrimoine aixois et régional. Nous avons aussi pris le parti de n’indiquer que les ouvrages en français. Les ouvrages cités contiennet eux-mêmes des bibliographies, parfois abondantes.

Pour la bibliographie sur l’oppidum d’Entremont et les Gaulois du sud-est de la France, voir page 4.1.5.

A. DICTIONNAIRES

— Dictionnaire de l’Antiquité, sous la direction de J. Leclant, édit. PUF, édition 2011, 2455 pages. Couvre aussi l’Égypte et le proche orient, ainsi que la période paléo-chrétienne, mais laisse de côté beaucoup de choses et doit donc être complété par d’autres ouvrages, en particulier le suivant.

Dictionnaire de l’Antiquité, mythologie, littérature, civilisation, sous la direction de M. C. Howatson, Université d’Oxford, traduction française, éditions Robert Laffont, collection Bouquins, édition 2007, 1066 pages.

Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines, de C. Daremberg et E. Saglio, 1877-1919, dix volumes illustrés. Ouvrage évidemment ancien et souvent un peu dépassé mais encore utile. Disponible en ligne sur Internet : http://dagr.univ-tlse2.fr/sdx/dagr/index.xsp  

Dictionnaire des Antiquités Romaines et Grecques, de A. Rich, (édition originale en anglais, traduction française publiée en 1873). Ouvrage lui aussi ancien de 740 pages, illustré, précis et solide, sur les réalités matérielles. Réédité en français en 1995 chez Payot. L’édition française de 1883 est disponible en ligne sur Internet : http://www.mediterranees.net/civilisation/Rich/Index/Table_A.html

B. PÉRIODIQUES
(source très importante mais destinée le plus souvent aux spécialistes)

Bilan Scientifique de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Bilan annuel des fouilles, publié depuis 1984 par le Service Régional de l’Archéologie, DRAC. Ces bilans commencent à être mis en ligne, mais ce travail est peu avancé actuellement :
https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Provence-Alpes-Cote-d-Azur/Ressources/Archeologie/Bilans-scientifiques-regionaux

Documents d’Archéologie Méridionale, revue annuelle.
Les anciens numéros sont disponibles en ligne :
– soit pour les plus récents sur :
http://www.persee.fr/collection/dam
– soit pour les plus anciens sur :
https://journals.openedition.org/dam/

Gallia. Publication annuelle du CNRS sur une sélection de travaux archéologiques en France.
http://www.revues-gallia.cnrs.fr

Cette revue publie aussi des suppléments (monographies) : 
https://www.cnrseditions.fr/revue/supplement-a-gallia/

Il existe également une série consacrée à la préhistoire (Gallia Préhistoire) : https://www.persee.fr/collection/galip

Et enfin une autre série appelée d’abord Gallia Informations, l’Archéologie des régions puis Archéologie de la France – Informations. Elle présente un panorama complet de l’actualité archéologique en France.
Disponible en ligne depuis 2003 sur https://journals.openedition.org/adlfi/ 

Revue Archéologique de Narbonnaise, annuelle. Consacrée à l’archéologie sur le territoire de l’ancienne province romaine de Gaule narbonnaise (en gros de Toulouse à Genève). https://www.pulm.fr/index.php/revues/revue-archeologique-de-narbonnaise.html
Et aussi: https://www.persee.fr/collection/ran

Elle propose aussi des suppléments (monographies) par exemple : 
Peuples et territoires en Gaule méditerranéenne, textes réunis par Michel Bats et alii, 2003, où plusieurs articles concernent la Provence.
La nécropole méridionale d’Aix-en-Provence, par Nuria Nin, 2006. 

C. COLLECTIONS

Atlas topographique des villes de Gaule méridionale. 
C’est en fait une série publiée comme supplément à la Revue Archéologique de Narbonnaise (voir ci-dessus). Ce sont des livres de très grand format.
– Le volume 1 est consacré à Aix-en-Provence, 1998. 
– Le volume 2 est consacré à Fréjus, 2000.

 Bibliothèque d’Archéologie Méditerranéenne et Africaine (BiAMA) 
Collection éditée à Aix par le Centre Camille Jullian (CNRS) et les Presses universitaires de Provence.
https://ccj.cnrs.fr/spip.php?rubrique89

Cette collection comprend une série particulière appelée Études massaliètes (sur Marseille antique et ses relations extérieures) : https://ccj.cnrs.fr/spip.php?rubrique83

— Carte Archéologique de la Gaule 
http://www.aibl.fr/publications/collections/carte-archeologique-de-la-gaule/

Cette immense collection a pour but de recenser toutes les découvertes archéologiques faites en France. Plus de 130 volumes parus. Aix et le Pays d’Aix sont traités dans le volume 13/4 paru en 2006 ; c’est une base fondamentale.

Documents d’Archéologie Française : collection de monographies.
http://www.editions-msh.fr/collections/documentsdarcheologiefrancaise/

Guides archéologiques de la France : collection destinée au grand public, éditée par le Centre des Monuments Nationaux. 
http://www.editions-du-patrimoine.fr/Librairie/Guides-archeologiques-de-la-France

D. MONOGRAPHIES SUR AIX ANTIQUE

L’archéologie est très dépendante des découvertes qui se succèdent au fil des années et qui parfois remettent en question les hypothèses et même ce que l’on avait cru pouvoir considérer un moment comme un acquis définitif. Cependant les études sérieuses gardent toujours un grand intérêt parce qu’elles mentionnent des découvertes anciennes précieuses pour mieux comprendre les découvertes nouvelles.
Sur Aix-en-Provence ville romaine (Aquae Sextiae), voici deux ouvrages synthétiques qui ont vieilli mais restent importants : 

Michel Clerc, Aquae Sextiae, histoire d’Aix-en-Provence dans l’Antiquité, 1916. Étude qui fait la synthèse des connaissances à son époque. Contient un chapitre sur « Antremont » (orthographe adoptée par l’auteur pour Entremont). Cet ouvrage est désormais en partie périmé à cause des nombreuses découvertes effectuées depuis sa parution mais il reste utile si on l’utilise avec précaution. 

Robert Ambard, Aix romaine, nouvelles observations sur la topographie d’Aquae Sextiae, 1984. Ouvrage riche en informations sur les découvertes faites au XXe siècle. Certaines hypothèses sont caduques.

Il faut y ajouter deux publications plus récentes et désormais absolument essentielles :
Nuria Nin (dir. de public.), Aix en archéologie, 25 ans de découvertes, 2014, 532 pages.
Nuria Nin (dir. de public.), Aix antique, une cité en Gaule du sud, 2014. C’est le catalogue de l’exposition du même nom présentée au musée Granet à Aix de décembre 2014 à mai 2015, 280 pages.